Comment devenir freelance ?

Comment devenir freelance ?

Avatar
par Guillaume Rochard, Content writer
23 août 2021

L'histoire de Bento, qui a quitté un CDI pour la freelance

Apprendre l'informatique pour changer le monde

Toutes les semaines, l'émission Les casseurs de Code, donne la parole à des personnes qui ont appris le code pour ajouter une corde de plus à leur arc, de concrétiser des idées, de laisser libre cours à leur créativité, d'acquérir un état d'esprit. Ces personnes n'avaient pas toute vocation à devenir dev. Mais toutes ont découvert de nouveaux horizons et de nouveaux métiers. Comme dirait l'autre :

Code isn't the thing, it's the thing that gets us to THE thing.

L'histoire de Bento, qui a quitté un CDI pour la freelance

Voici la retranscription de l'épisode de Bento, qui a fait THP en 2020. L'épisode est disponible au format audio à cette adresse. Et la retranscription ci-dessous :

Relire le chapitre 16

Comment devenir freelance ? : Chapitre 17

Félix

Salut Bento

Bento

Salut Félix

Félix

Tu es actuellement à Lisbonne, mais tu as fait THP en 2020 pendant le premier épisode Covid, qui étais-tu avant ça?

Bento

J'étais déjà développeur backend en PHP Symfony et juste avant THP, je venais de quitter mon emploi, un CDI dans lequel j'étais depuis quatre mois. C'était une grosse boîte qui faisait du e-commerce. J'étais dans une équipe d'une dizaine de personnes, avec 4-5 juniors comme compagnons et deux-trois séniors, plus chef de projet et CTO. La vraie équipe de dev bien formée, avec les bonnes méthodes.

Félix

Et alors, c'était comment ?

Bento

J'ai quitté au bout de quatre mois donc ce n'était pas très épanouissant pour moi.

Félix

Pourquoi ?

Bento

J'ai été recruté après mon alternance, j'ai débarqué dans cette équipe fort sympathique et franchement, c'était super. La boite était cool, plein d'avantages, donc vraiment bien. Mais on était mal accompagnés en tant que junior, on se retrouve entre juniors à galérer. Les séniors n'ont pas assez de temps de nous aider. Donc, je mange des milliers de lignes de code sur une infrastructure en multi-services, c'est beaucoup à absorber pour un junior. Et quand tu passes de petits sites vitrines à une grosse application multi-services avec une grosse équipe où chacun a un rôle bien défini, c'est super compliqué.

Si t'as pas le bon accompagnement, pas bien encadré, pas bien formé, c'est compliqué. Au bout de trois-quatre mois je n'arrivais pas à m'épanouir et je commençais à avoir la phobie de mon clavier. Je rentrais chez moi le soir je n'étais pas motivé, plus envie de toucher mon clavier, de continuer à m'auto-former ect. Donc je me suis vraiment dit alerte rouge, il faut que j'arrête, il faut que je réfléchisse à ce que je veux faire.

Félix

Et alors qu'est ce qui t'as amené à THP ? Tu étais dév et tu fais une formation dév ?

Bento

Je quitte mon travail fin janvier 2020, je prends 2-3 mois pour commencer à réfléchir à ce que je vais être. Je fais donc un point sur la situation avec moi-même. Je me dis que dev c'est cool, j'aime la technologie, et que finalement le problème c'est peut-être pas moi.

Puis je réponds à une offre intéressante sur Linkedin. Je commence le processus de recrutement, ça se passe bien, je passe des tests techniques, je rencontre le CTO. Et au moment où j'allais décrocher le job, Covid.

Les processus de recrutement sont gelés dans toutes les boites, il y a plus rien qui se passe. Et donc voilà j'ai du temps pour moi avant que ça se relance. Et puis entre temps j'ai reçu un mail à l'improviste de THP, je m'étais inscrit à la newsletter il y a un an de ça et c'était le premier mail que je recevais. Je me suis dit pourquoi pas ?  C'est intéressant d'apprendre de nouveaux langages que je ne connaissais pas encore. Voir une autre manière de faire du Web, de faire des sites Web, ça pouvait qu’être bénéfique pour ma culture.

En plus avec des gens qui apprennent à coder de zéro donc forcément je vais être plus fort, donc je vais pouvoir les aider, leur apprendre des choses. C'est un peu comme ça que je me retrouve à THP. J'y vais pour les compétences d'apprendre un nouveau langage et j'y vais aussi pour le fun parce que j'ai la phobie de mon clavier et qu'il faut que je reprenne plaisir.

Félix

Tu as d'abord pris les 3 semaines puis les 12 semaines, ça s'est bien passé alors ?

Bento

Ça s'est super bien passé. La matinée j'étais focus sur moi-même, je déboîtais les cours, je prenais tout ce qu'il y avait à prendre et l'après-midi, j'allais aider les autres à fond. C'était plaisant parce que c'était même pas un truc que je faisais de manière forcée, j'avais du plaisir à aller aider des gens qui étaient dans la galère. Tends la main à des gens qui étaient comme toi quand t'as commencé à coder.

Les gens étaient très contents de profiter de mon expérience et en même temps tu apprends en apprenant aux autres. C'est encore plus merveilleux, tout le monde est gagnant.

Et évidemment au bout d'un moment ça commence à moins bien se passer pour moi parce que THP, c'est intense, même pour des gens qui savent déjà coder.

T'arrives sur les premiers projets en Rails. Le premier projet je me souviens, c'était le projet d'une semaine à faire en plusieurs parties chaque jour. Sauf qu'en fait, vos projets c'est des trucs à rallonge, même un mec expérimenté galère a les finir. Et en fait en une semaine pour arriver à quasiment tout finir, parce que je n'ai pas pu tout finir tellement il y a de choses à faire, j'ai dormi genre 12 heures en 3 jours.

Et du coup à ce moment-là je ramène dans la boucle Julien et on se met en peer-learning. C'était trop cool. On va jusqu'au projet final, j'avais un groupe du feu de Dieu, la dream team. On a vraiment super bien cadré le projet, un mentor qui nous a très bien aidés. On a réussi le projet final et donc devenu corsaire.

Félix

 Donc tu finis THP à l'été 2020, qu'est-ce que tu fais maintenant ?

Bento

Maintenant je suis digital nomade en freelance. C'est mon camarade Julien qui m'a vendu la freelance jusqu'au moment où j'ai cédé. Donc pour tester on se lance, on trouve un premier client. On galère techniquement, au bout d'une semaine de boulot j'ai réussi à fracasser la base de données, heureusement qu'il y avait des backups.

Donc voilà beaucoup de galères au début mais j'ai envie de dire que c'est nécessaire parce qu'on apprend. Tu sais coder mais t'es pas commercial, donc j'ai galéré pendant neuf mois.

Et puis maintenant ça marche. Je fais du Rails et du React, je suis développeur fullstack et franchement je m'éclate. Je suis freelance, je gère un peu mes horaires comme je veux. Je peux profiter maintenant de ma vie de digital nomade que je commence tout juste par Lisbonne. Super content parce que c'est grâce à THP si j'en suis là aujourd'hui. Si j'ai pris cette confiance c'est grâce à mes rencontres. À Julien notamment qui m'a toujours poussé à aller de l'avant.

Il faut juste essayer, il y a pas de raison que ça marche pas. Si tu t'en donne les moyens et que tu essayes, ça marchera. Faut juste forcer.

Félix

 A THP tu as toujours été super actif dans la communauté. Et aujourd'hui tu hésites à monter une petite communauté de freelance et ça m'intéresse de savoir comment tu as réussi à conserver un esprit communautaire dans tes activités ?

Bento

J'ai monté un petit collectif de freelance. A THP on n’est jamais seul, on s'entraide tout le temps. Si tu es un peu plus à l'aise sur les cours et les compétences, tu vas aider ceux qui les ont pas et inversement quand tu les as pas, les autres vont t'aider. C'est super cool parce qu'on n'est jamais seul. Même si t'es dans la pire des galères, il y a toujours une âme charitable pour t'aider.

Petit à petit, j'ai eu envie de créer une communauté un peu plus soudée que THP. A THP il y a plein de gens qui sont pas forcément que freelance. Donc on a commencé à se regrouper avec d'autres personnes avec qui on a sympathisé. Mais que des freelances. On se parlait régulièrement de nos problèmes, un peu les conversations de comptoir après le boulot. Ça fait du bien de parler des gens quand tu bosses seul dans ta chambre devant ton ordinateur.

C'est juste informel mais on a monté un petit collectif, on s'entraide et on fait des vacances ensemble. Là on est parti à Biarritz récemment tous ensemble pendant deux semaines. C'est important ces moments où t'échanges avec d'autres développeurs et avoir des gens qui te comprennent.

Félix

Est-ce que tu aurais des conseils à donner sur quelqu'un qui veut monter une petite communauté ?

Bento

Je pense que ça se fait un peu naturellement. Personnellement je n’ai jamais essayé de forcer les choses. C'est juste que tu te réunis avec des gens avec qui tu t'entends bien. Il faut que tu leur apporte quelque chose aussi, il faut toujours donner de ta personne pour que les gens viennent à toi. Donc c'est juste être humain, aller vers les gens et essayer de rencontrer les gens, de leur parler, de s'intéresser.

Félix

 Est-ce que tu as un conseil aux personnes qui nous écoutent ?

Bento

Je pense que le conseil que je peux donner suite à mon expérience, c'est d'essayer. Essayez, allez-y, foncez. Faites les choses, vous allez avoir peur, vous allez avoir le syndrome de l'imposteur mais c'est pas parce que vous vous plantez que ça ne va pas marcher. Donc essayez et résistez longtemps.

Félix

Merci beaucoup Bento pour ce partage.

Bento

Ça s'est super bien passé Félix.

Lire le chapitre 18

graphical divider

Ces articles devraient vous plaire

Pourquoi apprendre à coder pour devenir entrepreneur ?
Éducation
26 novembre 2021

Pourquoi apprendre à coder pour devenir entrepreneur ?

Vous vous demandez sans doute si apprendre à coder est une bonne chose pour vous lancer dans l'entrepreneuriat. Laissez-nous vous répondre simplement : Oui.

Félix Gaudé
Par Félix Gaudé
Comment recruter un développeur ?
Nos élèves
12 novembre 2021

Comment recruter un développeur ?

L'histoire d'Alexandra qui a arrêter le droit pour faire du recrutement

Guillaume Rochard
Par Guillaume Rochard
Comment créer son produit - app ou site web ?
Ressources
10 novembre 2021

Comment créer son produit - app ou site web ?

Créer son produit n'est pas réservé à une élite ! Nous allons voir les intérêts de la création d'un produit, ainsi que les méthodes code et no code pour le faire.

Félix Gaudé
Par Félix Gaudé
arrow-up icon