Qu'est ce que l'entrepreneuriat social et solidaire ?

Qu'est ce que l'entrepreneuriat social et solidaire ?

Avatar
par Guillaume Rochard, Content writer
09 novembre 2021

L'histoire de Maxence, qui a changé de parcours après un voyage aux Philippines


Apprendre l'informatique pour changer le monde

Toutes les semaines, l'émission Les casseurs de Code, donne la parole à des personnes qui ont appris le code pour ajouter une corde de plus à leur arc, de concrétiser des idées, de laisser libre cours à leur créativité, d'acquérir un état d'esprit. Ces personnes n'avaient pas toute vocation à devenir dev. Mais toutes ont découvert de nouveaux horizons et de nouveaux métiers. Comme dirait l'autre :

Code isn't the thing, it's the thing that gets us to THE thing.



L'histoire de Maxence, qui a changé de parcours après un voyage aux Philippines

Voici la retranscription de l'épisode de Maxence, qui a fait THP en 2019. L'épisode est disponible au format audio à cette adresse. Et la retranscription ci-dessous :

Relire le chapitre 20

Qu'est ce que l'entrepreneuriat social et solidaire ? : Chapitre 21

Félix

Salut Maxence

Maxence

Salut Félix !

Félix

Maxence tu as fait THP en septembre 2019, tu étais qui avant THP ?

Maxence

J'étais un Lillois qui aimait déjà bien les bières. J'ai fait une école de commerce sans vraiment savoir pourquoi. J'ai pris une décision radicale pendant mon échange en Inde, je me suis dit je vais pas vendre des piles, je vais pas vendre des shampoings, des savons, des rasoirs comme on me demande de le faire. Je vais plutôt voir ce que c'est l'entrepreneuriat social et solidaire.

Félix

C'est quoi ?

Maxence

Je ne savais pas exactement ce que c'était. Du coup je suis parti dans la Silicon Valley de l'entrepreneuriat social. C'est aux Philippines. Je voulais m'inspirer des entrepreneurs sociaux et pendant 6 mois j'ai été entrepreneur social puisque j'ai été élevé des chèvres avec des anciens criminels.

Ça a vraiment changé ma vie. Je coupais de l'herbe avec des fermiers qu'on donnait aux vaches et aux chèvres. Puis au fur et à mesure, on a essayé de mieux alimenter les chèvres pour pouvoir les traire ... Ça a vraiment changé ma vie parce que je me suis rendu compte qu'en faisant un truc qui me faisait kiffer je pouvais changer un peu le monde.

Félix

Et ça a duré combien de temps ?

Maxence

Ça a duré six mois et je me suis dit je pars au bout de six mois parce que j'aurais pu rester beaucoup plus longtemps et élever des chèvres à l'infini.

Félix

Au bout de 6 mois tu as fait quoi ?

Maxence

Je suis rentré en France. Puis avec des amis on a créé une association qui s'appelle La Fourmilière. Donc à la base on était 6, on était juste un groupe Facebook qui se partageait les bons plans de bénévolat à faire pour des jeunes cadres dynamiques. Donc les bons plans du dimanche où tu sais pas quoi faire, alors je vais aller au marché pour récupérer les invendus et les distribuer a des gens qui en ont besoin.

Donc on est passé de 6 à maintenant 10 000. On a été un peu pris de court, on a dû revoir le business modèle. Maintenant ça se passe super bien, il y a vraiment une communauté super satisfaite des évènements qu'on leur propose, des bénévolats qu'elle peut faire. Il y en a qui trouvent des sens à leur vie en faisant ça.

J'ai une amie qui travaillait chez Deloitte et elle a tout quitté pour créer son association d'intégration des réfugiés par le sport. Un consultant en moins et quelqu'un qui change le monde en plus.

Félix

Tu continues à travailler dessus actuellement ?

Maxence

Ouais c'est mon association donc c'est mon temps libre. À côté j'ai un boulot qui me plait aussi, qui essaie de changer le monde aussi.

Félix

Tu disais que tu avais pas envie de vendre du savon, du dentifrice et compagnie en Inde. Et pourquoi tu renies un peu cet univers dans lequel tu as fait des études pour te lancer dans quelque chose de plus sociale et solidaire ?

Maxence

Parce qu'aux Philippines, j'ai justement découvert qu'on pouvait faire autre chose. Vendre des savons j'ai rien contre, mais vendre des savons pour faire du fric c'est pas ce qui m'intéresse. Premièrement parce que ça ne correspond pas à mes valeurs. Et deuxièmement, parce que j'ai découvert que je pouvais gagner de l'argent en faisant quelque chose pour lequel j'aime me lever au quotidien, contrairement à mes potes qui vendent des savons pour faire de l'argent pour des actionnaires.

Félix

Trop cool, parcours hyper intéressant. Donc 2019 tu décides d'apprendre à coder via THP. Pourquoi ?

Maxence

En fait, j'étais entre deux boulots et je faisais de la rando avec un pote qui a fait une autre formation que THP mais il en a vraiment découvert une passion. Il a fait une école de commerce, il a fait sa formation et après il est devenu directement digital nomade depuis maintenant deux ans. On était dans les Pyrénées avec des superbes paysages, ça m'a forcément fait rêver.

J'ai commencé à rechercher une formation pour peut-être me découvrir une passion ou au moins comprendre l'univers du code. Et donc en faisant beaucoup de recherches, je suis tombé sur THP.

Félix

Donc, septembre 2009, ça s'est passé comment ces trois mois ?

Maxence

C'était génial. Je le regrette pas du tout. Je ne me suis pas découvert la passion que je voulais, mais on a constitué des équipes au début en fonction du périmètre géographique, et il se trouve que l'une des personnes qui étaient proche de chez moi, c'était mon voisin. Je le savais pas et donc ça s'est super bien passé parce que premièrement, j'allais chez mon voisin pour apprendre à coder.

Deuxièmement, dans le groupe il y avait une super ambiance. On n'était pas des flèches, mais on a essayé de se tirer vers le haut. Les projets on les faisait tous ensemble. Ça a été un peu compliqué pour tout le groupe, y compris moi, parce qu'on n'est peut-être pas fait pour ça ou alors il nous manquait peut-être un petit peu d'expérience, je sais pas.

Puis au moment de soumettre les projets finaux, j'avais mon association qui était toujours une des choses pour lesquelles je m'engageais à fond. Et puis, au moment du choix des projets finaux, je me suis dit mais pourquoi pas refaire le site ? Au pire des cas, on ne sortira pas le site parce qu'on n'aura pas réussi. Et au meilleur des cas, on a un nouveau site.

J'ai proposé ce projet et je me suis retrouvé avec un autre groupe qui était déjà constitué. J'ai juste rejoint ce groupe avec le projet et il se trouve que là, ça carburait beaucoup plus. Ambiance tout aussi sympa, mais par contre on était là pour apprendre et pour travailler. C'était hyper intéressant.

J'ai adoré cette formation. Ça m'a permis de découvrir plein de métiers que je connaissais pas avant. Pendant les projets finaux, on s'est attribué plusieurs rôles différents. Premièrement, on devait être product owner. Deuxièmement, on devait coder. Troisièmement, on devait être webmaster. J'ai touché du doigt un peu tout.

Félix

Donc vous faites votre projet final, ça s'est passé comment la restitution ?

Maxence

C'était hyper intense. Chaque matin, on regardait ce qu'on avait fait, il était 9 heures du mat et là, je regarde le dernier comité il avait eu lieu il y a 5 heures. Et c'était un membre du groupe qui s'était pas couché avant d'avoir réussi. Lui il est vraiment parti de zéro avec THP, il connaissait rien du tout au code et il est devenu vraiment passionné de ça. Déjà pour le projet final ça se voyait, il était à fond, c'était impressionnant.

Félix

Donc vous avez un nouveau site La Fourmilière, mais à l'heure actuelle, est ce que tu as continué ?

Maxence

Oui, c'est toujours mon association. Pour info, c'est depuis octobre 2016 et maintenant on est 10 000 en 2021. Je suis toujours investi dedans, je fais les réunions plutôt stratégiques que opérationnelles, je suis un peu moins sur le terrain pour tout avouer. Mais c'est toujours un projet qui me tient à cœur, on l'a monté tous ensemble. C'est un projet de potes, on ne va pas le lâcher de sitôt.

Et en plus de ça, on a un magnifique site internet puisque on a validé le projet. Il y a 3 personnes qui bossent à temps plein sur la fourmilière et donc forcément, elles remontent des choses qui manquent sur le site. Donc on les met de côté, on remplit un Excel et puis on verra si on les fait.

Félix

Est-ce que t'as quelque chose d'autre à ajouter sur La Fourmilière ?

Maxence

Premièrement, vous pouvez venir nous aider à développer le site parce qu'on en a besoin. On a une bonne bande de potes qui viennent des quatre coins du monde. On a des Français, des Soudanais, des Iraniens, des Pakistanais, etc. Donc venez, vous découvrirez plein de cultures que vous ne connaissez pas.

Félix

Et alors, quel est ton métier actuel ?

Maxence

Je travaille pour un réseau qui fait émerger des boulangeries qui font du pain bio, local et solidaire pour la restauration collective. Quand je dis solidaire, c'est une entreprise d'insertion. Des gens qui ont des parcours spéciaux, souvent des personnes avec des parcours de vie qui sont interrompus à un moment donné et on les remet au travail par l'activité économique. Donc là, en l'occurrence, en faisant du pain pour les cantines, des hôpitaux, des restaurants ou alors en livrant ce pain.

Il se trouve que dans ma fiche de poste, grâce à THP, j'ai la petite fonctionnalité de product owner. On a un logiciel de prise de commande qui n'a pas été mis à jour depuis un petit bout de temps et moi avec ma super expérience, je me suis positionné pour pouvoir aider à améliorer ce logiciel.

Félix

Super ! Merci pour toutes ces réponses. Est-ce que tu as un message à dire aux personnes qui écoutent ?

Maxence

Peut-être que des personnes qui m'ont entendu se diront que c'est un monde de bisounours ? Ben, je vous propose de me contacter sur LinkedIn, sur Facebook, sur THP, ... pour que je vous explique que non. Parce que la preuve, j'arrive à survivre. N'hésitez pas à vous engager et surtout à tout quitter pour changer le monde. Vous ne serez jamais plus heureux que comme ça.

Félix

J'adore. Merci beaucoup d'avoir pris le temps Maxence.

Maxence

Merci de m'avoir invité !

graphical divider

Ces articles devraient vous plaire

Pourquoi apprendre à coder pour devenir entrepreneur ?
Éducation
26 novembre 2021

Pourquoi apprendre à coder pour devenir entrepreneur ?

Vous vous demandez sans doute si apprendre à coder est une bonne chose pour vous lancer dans l'entrepreneuriat. Laissez-nous vous répondre simplement : Oui.

Félix Gaudé
Par Félix Gaudé
Comment recruter un développeur ?
Nos élèves
12 novembre 2021

Comment recruter un développeur ?

L'histoire d'Alexandra qui a arrêter le droit pour faire du recrutement

Guillaume Rochard
Par Guillaume Rochard
Comment créer son produit - app ou site web ?
Ressources
10 novembre 2021

Comment créer son produit - app ou site web ?

Créer son produit n'est pas réservé à une élite ! Nous allons voir les intérêts de la création d'un produit, ainsi que les méthodes code et no code pour le faire.

Félix Gaudé
Par Félix Gaudé
arrow-up icon