Que faire si on ne trouve pas d'emploi ?

Que faire si on ne trouve pas d'emploi ?

Avatar
par Guillaume Rochard, Content writer
15 septembre 2021

L'histoire de Fanny, qui a crée son entreprise parce qu'elle ne trouvait pas de travail dans ce qu'elle voulait


Apprendre l'informatique pour changer le monde

Toutes les semaines, l'émission Les casseurs de Code, donne la parole à des personnes qui ont appris le code pour ajouter une corde de plus à leur arc, de concrétiser des idées, de laisser libre cours à leur créativité, d'acquérir un état d'esprit. Ces personnes n'avaient pas toute vocation à devenir dev. Mais toutes ont découvert de nouveaux horizons et de nouveaux métiers. Comme dirait l'autre :

Code isn't the thing, it's the thing that gets us to THE thing.



L'histoire de Fanny, qui a crée son entreprise parce qu'elle ne trouvait pas de travail dans ce qu'elle voulait

Voici la retranscription de l'épisode de Fanny, qui a fait THP en 2019. L'épisode est disponible au format audio à cette adresse. Et la retranscription ci-dessous :

Relire le chapitre 19

Que faire si on ne trouve pas d'emploi ? : Chapitre 20

Félix

Salut Fanny

Fanny

Salut Félix

Félix

Tu as fait THP en septembre 2019, qui étais-tu avant ?

Fanny

Après avoir été diplômé de mon école de commerce, j'ai été prise en CDI là où je faisais mon alternance, donc à OuiSNCF. J'étais business analyste, j'étais en charge des analyses de données de l'entreprise. J'ai adoré, l'ambiance est géniale, vraiment un très bon esprit. Après moi j'avais envie de nouveaux challenges, de changer de domaine et j'avais envie de faire une nouvelle formation.

Félix

Mais business analyste c'est quoi ?

Fanny

Le business analyste est en charge des analyses de données. Par exemple regarder l'impact des grèves sur le business ou l'impact du Covid sur les trains ... Parce qu'on est très impacté par l'actualité donc il faut suivre ça.

Par exemple si il y a un accident voyageur, une grève, les départs en vacances, si il n'y a pas de neige, si il fait beau ... tout le quotidien des Français impacte le business des trains. Et c'était ça que j'aimais beaucoup dans ce travail.

Félix

Qu'est-ce que ça voulait dire de nouveaux challenges ?

Fanny

Je ne le savais même pas moi-même. J'avais envie d'apprendre de nouvelles choses et j'étais très intrigué par le code. J'avais des potes qui avaient fait THP, donc je trouvais ça génial comme concept, autant sur la philosophie et sur l'école de la démerde autant qu’apprendre à coder. Et je m'étais dit pourquoi pas après faire par exemple producteur owner, c'était un métier qui m'intéressait potentiellement. Et du coup j'ai démissionné et THP commençait en septembre.

Et entre les deux j'ai travaillé avec mon frère qui a sa boite dans la démocratie participative. J'étais en charge du développement commercial en attendant que THP commence.

Félix

Ça s'est passé comment THP ?

Fanny

Trop bien, vraiment génial. Ce que j'ai beaucoup aimé c'était le fait de devoir se débrouiller, c'est vraiment la meilleure école de la démerde.

Félix

C'est à dire ?

Fanny

C'est à dire que tu te retrouves avec des projets à réaliser chaque jour, t'as un cours et quand tu sais pas comment faire tu as ton équipe qui t'aide énormément. J'ai beaucoup aimé l'entraide. Mais aussi le fait de devoir chercher et trouver par ses propres moyens et se dire qu'en fait tu n'as pas une seule façon mais que t'as plein de façons différentes possibles.

Félix

Et alors est ce que t'as aimé apprendre le code ?

Fanny

J'ai adoré. Ce que je trouvais génial c'est que tu vois très vite le résultat. C'est à dire que tu vas coder une ligne de code, ensuite tu actualises ta page et tu vois directement le résultat. Très gratifiant.

Félix

Et les relations avec les gens ?

Fanny

J'avais commencé THP avec une amie, mais elle l'a fait à Strasbourg avec son copain qui était là bas. Donc comme j'étais à Paris je ne connaissais personne, mais du coup tu crées des liens avec ton groupe, notamment avec le projet final.

Après j'ai gardé contact avec mon groupe. Surtout avec Maxence, mais je sais que Lucas maintenant est dev, que François maintenant est CTO de sa boite ... Tout le monde a fait des beaux parcours après THP. C'est trop cool ça ouvre de grandes voies.

Félix

Quelle est la nouvelle page de la vie de Fanny ?

Fanny

THP m'a fait beaucoup réfléchir à ce que j'avais envie de faire de ma vie et je me suis rendu compte que je ne voulais pas coder finalement.

Parce que je trouvais que c'était un très bel outil, mais je ne voulais pas que ça soit une fin en soi. C'est à dire que je me suis dit que ça allait m'aider énormément dans mes projets, mais je veux que ça soit un outil et pas juste mon but.

Ce que je trouvais génial c'est que je me suis dit que j'étais capable de coder pendant 3 mois. Mais maintenant, il faut oser. Maintenant, j'ai envie de faire un autre projet. Parce que THP m'a appris à être hyper débrouillarde et maintenant je me dis que si j'ai réussi à faire ça, je peux tenter autre chose.

Félix

Et donc vers quoi es-tu partie ?

Fanny

Alors au début la RSE, la responsabilité sociétale et environnementale, ça m'intéressait énormément. Et donc j'ai essayé de postuler à des entreprises qui proposaient des postes dans la RSE. C'est à dire les entreprises qui s'engagent autant sur la dimension environnementale que la dimension sociétale. Sauf que moi mon CV, il n’y avait rien du tout. J'étais business analyste et j'avais fait un peu des études en finance, ensuite avec THP j'ai fait du code, mais rien ne disait que j'étais engagé.

Du coup je me suis fait recale parce que je n'avais pas le profil. Du coup je me suis dit mais je me fais recaler, donc pourquoi pas créer ma boite sur le sujet qui me passionne ? Donc l'environnement.

Moi ce qui me fait le plus kiffer en ce moment, c'est créer mes propres savons, mes propres shampoings, tous mes propres produits. Je vais proposer des petits teambuildings aux entreprises pour apprendre à faire ses propres produits. Comme ça, ça sensibilise au zéro déchet de manière ludique, avec un côté théorique et côté pratique.

Félix

Tu avais fait un atelier sur ça pendant la formation ?

Fanny

Effectivement on avait la partie mission où on devait contribuer à la communauté, donc j'avais organisé chez moi un atelier où on apprenait à faire un shampoing solide et un déodorant.

Donc j'ai fait ça. J'ai commencé à contacter des entreprises sur LinkedIn. Je me suis dit Bon, allez, je tente. En plus, mes expériences m'avaient aidé à ne pas avoir peur d'appeler les gens. Les gens étaient très réceptifs à ce projet. Le problème c'est qu'il y a eu le confinement un mois plus tard, donc cette partie-là est un peu mise en standby, sauf qu'il y a des entreprises qui m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas faire d'ateliers en ce moment mais par contre, ont demandé de faire une conférence sur la vie zéro déchet.

Et en fait c'est en échangeant avec les entreprises que finalement j'ai étoffé l'offre et appris à m'adapter. Mais ça, je pense que THP m'a beaucoup appris à s'adapter et à rebondir dans n'importe quel projet.

Après, j'ai une amie qui m'a parlé d'un jeu qu'elle avait créé avec ses potes, et qui m’a dit que ça pourrait être intéressant de faire un team building sur le sujet de l'environnement. Exactement la même chose appliquée à l'environnement. Donc j'ai commencé à créer un jeu, un peu escape Game, sur le thème de l'environnement en mode écoCluedo. Et ça, aujourd'hui c'est le produit phare de mon offre.

Je pense que c'est un sujet qui plait de plus en plus aux entreprises et c'est un bon moyen de sensibiliser en passant par le jeu, que ce ne soit pas moralisateur.

Félix

Tu utilises du code dans la vie de tous les jours ?

Fanny

Alors un petit peu tous les jours parce que j'ai un site internet et je le mène très souvent à la console. J'utilise des outils qu'on a vu pendant THP et dont j'ai besoin. Et après même les personnes, par exemple j'ai une amie qui a fait THP après moi, elle me donne beaucoup de conseils sur comment gagner en référencement etc.

En fait tout le réseau THP, plus que la partie code, m'aide énormément dans mon quotidien.

Félix

Est-ce que tu as un conseil à donner aux personnes qui vont écouter ?

Fanny

Si on hésite, si on a plein de questions, qu'on se dit oui qu'on aimerait bien entreprendre mais on sait pas comment commencer, je pense qu'il faut oser et se dire au pire il va m'arriver quoi ?

Il faut oser et pas avoir peur. Et d'ailleurs, oui THP, si vous hésitez n'hésitez plus parce que c'est vraiment une belle école et ça ouvre énormément de portes, peu importe ce que vous faites après.

Félix

Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions Fanny

Fanny

Merci à toi Félix

graphical divider

Ces articles devraient vous plaire

Que faire si on ne trouve pas d'emploi ?
Nos élèves
15 septembre 2021

Que faire si on ne trouve pas d'emploi ?

L'histoire de Fanny, qui a crée son entreprise parce qu'elle ne trouvait pas de travail dans ce qu'elle voulait

Guillaume Rochard
Par Guillaume Rochard
Comment faire de la cybersécurité ?
Nos élèves
08 septembre 2021

Comment faire de la cybersécurité ?

L'histoire de Baptiste, qui est hacker pour le Ministère des Armées

Guillaume Rochard
Par Guillaume Rochard
 Peut-on faire de l'art avec le code ?
Nos élèves
02 septembre 2021

Peut-on faire de l'art avec le code ?

L'histoire de Clyde, qui s'aide du code pour faire ses œuvres d'art

Guillaume Rochard
Par Guillaume Rochard
arrow-up icon